Viewing posts categorised under: Apprendre la Photo

Réussir vos photos de fin d'année

Posted by Benoit Thibaudeau in Apprendre la Photo | 0 comments

23.12.14

Bonnes fêtes de fin d'année !

Deviens-photographe vous souhaites de bonnes, heureuses et joyeuses fêtes de fin d'année à vous et vos proches !

En espérant que ces fêtes de fin d'années soient l'occasion de réaliser de belles photos, où vous saisirez les plus belles expressions de joie de vos proches.

Pour ce faire, voici un nouveau tutoriel photo, afin de saisir les meilleurs moments de vos fêtes de fin d'année.

Read more

Les cours photo sur Internet

Posted by Benoit Thibaudeau in Apprendre la Photo | 8 comments

Vous possédez un bel appareil photo, mais vous n'arrivez pas à faire de belles photos ?
Je vous propose un cours photo, sur Internet, avec 11h de vidéo et plusieurs centaines de pages de tutoriel.

Read more

Jouer avec la profondeur de champ

Posted by Benoit Thibaudeau in Apprendre la Photo | 10 comments

29.07.13

gestion de profondeur de champ

 

Bien souvent dans les stages photo pour débutant que je dispense sur Paris, je conseille aux participants de s'entrainer chez eux pour maîtriser le triangle d'or de la photo. Pour cela rien de plus simple, il suffit d'une table et de placer quelques objets dessus. Ensuite il suffit de régler les 3 paramètres de bases pour avoir une profondeur de champ différente.

Après 9 heures de cours photo, ils ont vu la relation entre l'ouverture, le temps de pose et les ISO qui sont les trois éléments natifs des appareils photos pour maîtriser la lumière sur les photos.

Cours photo en vidéo sur Internet

Les trois éléments de base de la photo

Les photographes disposent de 3 paramètres pour la gérer la lumière sur leurs photos. La photographie c'est avant tout de la lumière, la maîtrise de ces trois paramètres est donc primordial.

Chacun de ces trois paramètres, l'ouverture du diaphragme de l'objectif, le temps de pose et les ISO possède un avantage et un inconvénient, le photographe devra donc choisir quel paramètre il doit favoriser ou quel paramètre il peut sacrifier selon le type de photo qu'il souhaite réaliser.

En photo de portrait, on va favoriser l'ouverture et des ISO le plus bas possible, quitte à sacrifier un peu la vitesse. En photo de sport c'est l'inverse, on va favoriser la vitesse, pour que les sujets en mouvement ne soient pas flous, quitte à augmenter les ISO même si cela va dégrader la qualité de la photo.

La profondeur de champ des photos

Comme je vous l'expliquais dans l'article sur la profondeur de champ du mois de novembre dernier, la profondeur de champ est la partie nette de la photo dans laquelle doit se trouver votre sujet sans quoi il sera flou. Je vous renvois vers cet article pour comprendre ce qu'est la profondeur de champ.

La profondeur de champ dépend de l'ouverture du diaphragme de votre objectif, de la distance entre vous et votre sujet sur lequel vous faites votre mise au point et la focale utilisée.

Maîtriser la profondeur de champ, permet de mettre en évidence un sujet. Voici deux premières photos prises avec de simples objets placé sur une table.

La scène est éclairée par une lampe de bureau qui se trouve en hauteur à environ 1m de la table et par 2 bougies. Du coup la lumière est faible, ce qui fait que les temps de pose oblige à ce que l'appareil photo soit posé. Ici il est sur trépied, mais vous pouvez obtenir la même chose en posant votre appareil photo sur un meuble, une chaise, ... du moment qu'il ne bouge pas pendant la prise de vue.

Gestion d'une petite profondeur de champ

Sur la première photo, la mise au point est faite sur la tasse. La profondeur de champ est courte et seuls les trois éléments en premier plan sont net (tasse, assiette avec les gâteux et l'élément à droite de la photo). Le potpourri placé au milieu est légèrement flou, car juste à la limite externe de la profondeur de champ. Le troisième plan où l'on trouve les bougies et la théière sont floues, car hors de la profondeur de champ. Les rideaux en arrière plan sont totalement flous, car loin de la limite de la profondeur de champ.

Les EXIFs de cette photo sont :

  • Focale 50mm
  • Distance entre l'appareil photo et le sujet 1,30m (le bord avant de la tasse)
  • Ouverture f/2
  • Iso 100
  • Temps de pose 2 secondes

gestion d'une petite profondeur de champ

Avec ces paramètres la profondeur de champ sur cette première photo est de 8 cm. Comme la mise au point est faite sur la tasse et que la profondeur de champ se répartie toujours par 1/3 devant la mise au point et 2/3 derrière la mise au point, il y a 2,7cm de net devant la tasse et 5.3cm de net à partir du bord avant de la tasse vers le fond de la photo.

Gestion d'une grande profondeur de champ

Sur cette seconde photo, la seule modification par rapport à la précédente est l'ouverture du diaphragme. De f/2 qui est une très grande ouverture que seul 5% des objectifs permettent d'avoir, j'ai fermé le diaphragme de l'objectif à f/16.

Entre les deux ouverture il y a 6 IL. Vous pouvez aussi trouver des termes comme 6 diaph ou 6 crans d'ouverture pour exprimer cette mesure. Du coup pour garder la même luminosité que la photo précédente, comme il y a beaucoup moins de lumière à entrer par l'ouverture de l'objectif, je suis obligé d'augmenter le temps de pose.

Normalement de 2 seconde il faudrait passer à 2 minutes de pose. Pour éviter d'avoir un temps de pose aussi long, j'ai préféré augmenter les ISO à 400 ce qui me permet de ne pas trop dégrader la qualité de la photo et d'avoir un temps de pose de 30 secondes.

Les EXIFs de cette photo sont :

  • Focale 50mm
  • Distance entre l'appareil photo et le sujet 1,30m (le bord avant de la tasse)
  • Ouverture f/16
  • Iso 400
  • Temps de pose 30 secondes

gestion d'une grande profondeur de champ

Sur cette photo, du fait que l'ouverture du diaphragme est beaucoup moins grande que sur la photo précédente, la profondeur de champ est plus importante. Ici la profondeur de champ est de 66cm, donc 22 cm devant la tasse et 44cm à partir du bord avant de la tasse, ce qui fait que tout les éléments sont nets.

On voit que les éléments arrière de la photo sont beaucoup plus présent ce qui fait que les trois éléments avant de la photo sont moins mis en valeur. Les bougies sont beaucoup plus présentes pour deux raisons. Premièrement elles sont nettes ce qui fait que la lumière est plus présente. De plus, le fait d'avoir fermé l'objectif fait apparaitre un problème que l'on appel la diffraction. Cela est dû à la forme du diaphragme de l'objectif et au contact de la lumière avec de dernier. Quand la lumière rencontre un obstacle elle se courbe. Comme le diaphragme de l'objectif que j'ai utilisé est constitué de 8 lamelles, en fermant l'objectif cela forme un petit cercle pour l'ouverture, mais dont les bords ne sont pas lisses au croisement des lamelles ce qui fait que la lumière se déforme en étoile avec le même nombre de branche  que le nombre de lamelles du diaphragme de l'objectif, ici 8.

Conclusion de l'expérience

On voit que pour augmenter la profondeur de champ entre les deux photos, afin de garder le même cadre, j'ai modifier uniquement l'ouverture du diaphragme de l'objectif. La contre partie est que pour avoir la même luminosité sur les deux photos, j'ai dut multiplier par 64 le temps nécessaire. J'ai réparti ce temps supplémentaire en augmentant le temps de pose par 15 et augmenté de 2IL la sensibilité des ISO.

Exemple de la gestion de profondeur de champs

Pour finir cet article, je vous propose la même scène avec un autre point de vue. J'ai toujours conservé l'objectif de 50mm. J'ai rapproché l'appareil photo de 1,3m à 50cm.

Les EXIFs de cette photo sont :

  • Focale 50mm
  • Distance entre l'appareil photo et le sujet 0.5m
  • Ouverture f/2
  • Iso 100
  • Temps de pose 2 secondes
  • profondeur de champ 1 cm (la profondeur de champ est si courte que le bord supérieur de la tasse ou j'ai fait la mise au point est net alors que déjà le bas de la tasse est floue).

gestion de profondeur de champ

Les EXIFs de cette photo sont :

  • Focale 50mm
  • Distance entre l'appareil photo et le sujet 0.5m
  • Ouverture f/4 (beaucoup d'objectifs peuvent le faire)
  • Iso 100
  • Temps de pose 4 secondes
  • profondeur de champ 2 cm (l'avant de la tasse est net, mais l'arrière de la tasse est encore flou).

gestion de profondeur de champ

Les EXIFs de cette photo sont :

  • Focale 50mm
  • Distance entre l'appareil photo et le sujet 0.5m
  • Ouverture f/5.6 (tous les objectifs peuvent le faire)
  • Iso 100
  • Temps de pose 8 secondes
  • profondeur de champ 3 cm (la tasse n'est pas encore tout à fait nette car elle fait plus de 3cm de diamètre)

gestion de profondeur de champ

Les EXIFs de cette photo sont :

  • Focale 50mm
  • Distance entre l'appareil photo et le sujet 0.5m
  • Ouverture f/16
  • Iso 400
  • Temps de pose 30 secondes
  • profondeur de champ 9 cm

gestion de profondeur de champ

En conclusion

On voit par ces exemples que pour gagner quelques centimètres de profondeur de champs, on est obligé de fermer énormément l'objectif ce qui limite l'arrivée de lumière depuis l'ouverture de l'objectif. On est obligé de compenser ce manque par l'augmentation du temps de pose et de la sensibilité des ISO.

Par contre, sur les deux séries de photo, on voit bien qu'avec une grande ouverture on a une petite profondeur de champ ce qui permet de mettre parfaitement en évidence soit les trois éléments du premier plan pour la première série de photos, soit uniquement la tasse de thé pour la seconde série de photo.

Avec une petite ouverture, la profondeur de champ est plus grande et la mise en avant d'un seul élément de la scène est impossible. De plus le temps de pose est beaucoup plus long.

Enfin, sur les deux premières photos et encore plus sur la seconde série de photos, vous pouvez constater que plus on ferme l'objectif et plus le phénomène de diffraction fait apparaitre la  flamme des bougies en étoile et le rayonnement augmente du fait du temps de pose.

La maîtrise de ces trois éléments est la première chose absolument indispensable à maîtriser en photo. C'est ce que l'on vous apprend dans le stage photo pour débutants à Paris, début  d'une expérience.

 

Quest-ce que l'autofocus ? Comment le régler ?

Posted by Benoit Thibaudeau in Apprendre la Photo | 8 comments

06.05.13

gestion de la profondeur de champ

L'autofocus est bien souvent un terme que les gens ne comprennent pas avant que je leur explique lors des cours de photo pour les débutants.

L'autofocus est pourtant une fonction de votre appareil photo que vous utilisez à chaque fois que vous appuyez sur le déclencheur peut importe le type d'appareil photo que vous possédiez.

Il y a deux paramètres à prendre en compte pour l'autofocus, la zone de mise au point et le mode de mise au point.

Qu'est-ce que l'autofocus

L'autofocus est le terme anglophone pour désigner l'expression française de "mise au point automatique" .  En anglais ce terme est composé de deux parties "auto" et "focus" . Le mot "focus" vient du latin et signifie foyer ou lieu de convergence. En d'autres termes l'autofocus est la fonction qui permet à votre appareil photo de faire la mise au point automatiquement sur le sujet que vous souhaitez prendre en photo.

Il y a deux paramètres à régler. La zone d'autofocus qui est la surface de la photo que vous sélectionnez pour faire la mise au point et le mode d'autofocus selon que votre sujet soit immobile ou qu'il soit en mouvement.

Les zones d'autofocus et les modes d'autofocus

Pour faire la mise au point l'autofocus utilise des collimateurs. Selon la marque et le modèle de votre appareil photo ces collimateurs prennent plusieurs formes et plusieurs couleurs. En général rouge ou noir ils sont affichés sous forme de rectangles dans votre viseur ou sur l'écran arrière de votre appareil photo.

Schéma des collimateurs

Il est très important de savoir se servir de ce système de collimateurs surtout si la profondeur de champ de la photo est courte.

Les zones d'autofocus

Tous les appareils photo proposent différents modes de sélection des collimateurs pour la mise au point. Dans les cours de photographie pour les débutants que je dispense, bien souvent lors du début du cours, les personnes ne sachant pas comment se servir de cette fonction utilisent le mode d'autofocus avec tous les collimateurs illuminés. En gros c'est l'appareil photo qui choisi parmi tous les collimateurs sur lequel ou lesquels il doit faire la mise au point. Tant que l'on fait des photos de touriste avec des paysages uniquement où il y a une profondeur de champ infinie, cela ne pose pas de problème, enfin presque. Il doit arriver que lors d'une visite, comme sur notre dame ou la tour Eiffel qui ont des grillages anti-suicide, où l'appareil photo doit faire automatiquement la mise au point sur le grillage et non sur la ville qui est derrière.

Les appareils photos proposent

  • soit de choisir 1 seul collimateur - zone AF point sélectif,
  • soit tous les collimateur - zone AF automatique.
  • Les reflex proposent aussi de sélectionner un collimateur et les collimateurs voisins  - zone AF dynamique
  • Les nouveaux reflex proposent aussi un type de sélection de zone AF suivi 3D qui consiste à utiliser tous les collimateurs. En fait le photographe focalise sur un sujet et par détection des formes et des couleurs l'appareil utilise automatiquement les collimateurs pour suivre les mouvements du sujet. Même si l'objet sort et entre à nouveau dans l'objectif l'appareil photo qui a mémorisé le sujet fera à nouveau la mise au point sur le sujet.

Les modes d'autofocus

Selon que vous preniez en photo un sujet immobile ou en mouvement, il existe différents modes d'autofocus (AF) qu'il faut savoir utiliser.

L'autofocus automatique : Ce mode d'autofocus est appelé sur tous les appareil de toutes les marques "AF-A", sauf chez Canon où il s'appelle AI FOCUS. C'est l'appareil qui "décide" si l'autofocus doit être statique ou continu. Je déconseille d'utiliser de mode d'autofocus.

L'autofocus ponctuel : Ce mode d'autofocus appelé "AF-S" sur tous les appareil sauf chez Canon ou il porte le non de "ONE SHOT". Quand vous utilisez ce mode d'autofocus une fois que vous appuyez sur le déclencheur et que l'appareil fait la mise au point à une certaine distance, il ne change plus de distance de focale tant que vous ne relâchez pas le déclencheur et que vous le gardez à mi-course, même si vous recadrez et que le point de focal n'est plus sur le sujet au moment où vous déclenchez la prise de vue. Ce mode ne doit être utilisé que pour des éléments fixe.

L'autofocus continu : Ce mode d'autofocus est appelé "AF-C" ou "AI SERVO" chez Canon. Il faut l'utiliser pour les sujets en mouvement comme par exemple les scènes de sport. Contrairement au précédent, ce mode d'autofocus continu à faire la mise au point sur la zone d'autofocus même si le sujet bouge et ceux tant que vous laissez le déclencheur appuyé à mi-course. Il faut seulement que vous suiviez le sujet et que ce dernier reste dans la zone d'autofocus sélectionnée. L'appareil ne cesse de faire la mise au point tant que vous gardez le déclencheur appuyé à mi-course. Il finit sa mise au point qu'au moment de la prise de vue.

Exemple d'utilisation d'autofocus ponctuel :

Exemple de mise au point ponctuel

Exemple d'utilisation d'autofocus continu :

Exemple de photo avec le mode autofocus continu

Conclusion à ce cours photo sur la mise au point et l'autofocus

Vérifiez dans le mode d'emploi de votre appareil photo comment régler votre zone d'autofocus ainsi que votre mode d'autofocus. Je vous rappelle que la zone d'autofocus est la zone de la photo où vous faites la mise au point et le mode d'autofocus permet de faire une mise au point à une distance précise sans changer cette distance ou à l'inverse de faire une mise au point continuellement tant que vous gardez le déclencheur enfoncé à mi-course.

Un cours photo pour réussir les photographies de vos vacances

Posted by Benoit Thibaudeau in Apprendre la Photo | 1 comments

24.04.13

une vache RoumainePendant les cours photo que je dispense, j'entends très régulièrement "C'est dommage que je ne maîtrisais pas mon appareil photo lors de mes vacances à l'autre bout du monde".

Et oui !!! Comme je le dis souvent, il est dommage de revenir de vacances qu'avec des photos de touristes. Je qualifie de photos de touristes les photos que tout le monde peut faire, en gros des photos banales réalisées en mode automatique, debout, devant le monument. Et si on ne maîtrise pas les bases de la photo et de son appareil photo, souvent dans ce cas on revient de vacances qu'avec des photos de touriste.

Je ne dis pas qu'une photo simple n'est pas bien, je dis juste que si vous souhaitez réellement revenir de vacances avec des photos qui reflètent réellement les merveilles que vous avez vu et le bon temps que vous avez pris, il faut revenir avec des photos de différents styles et qui ne se limitent pas à une vue banale, de travers de chaque monument que vous avez croisé avec vous, planté devant en plein milieu de la photo.

Avant toute choses

La photo est avant tout une histoire de maîtrise de la lumière. Le but de la photo est en premier lieu de fixer une lumière sur un support (capteur ou pellicule). Pour cela il faut absolument que vous maîtrisiez les 3 éléments de base de la photo. Ces trois éléments suffisent pour réaliser toutes les photos que vous allez voir dans cet article.

N'hésitez pas à prendre un cours, je vous promais qu'en une journée vous apprendrez à maîtriser la lumière, les effets de mouvement et la profondeur de champ. Beaucoup des personnes suivant mes cours de photo me disent que suite au stage photo ils ont changé leur façon de faire de la photo. En apprenant à maitriser ces éléments de base vous vous donnez la possibilité de réussir des photos que vous ne pouvez pas faire aujourd'hui, car simplement, vous ne savez pas comment le faire.

Préparez vos vacances pour avoir de belles photos

Pendant plus de 15 ans, j'ai joué au globetrotter à travers le monde et c'est de là qu'est né ma passion de la photo. Du coût, au fur et à mesure de mes centaines de voyages j'ai accumulé des expériences qui me permettent maintenant de revenir avec des photos, et donc des souvenirs, qui montrent réellement les beautés du monde tel que j'ai eu la chance de les voir.

chateau de poenarie roumanie

Avant votre voyage

Une des choses importantes est de préparer votre voyage. Avant de partir renseignez vous sur ce que vous pourrez voir une fois sur place. Mais renseignez vous aussi sur la température, l'orientation du soleil par rapport aux lieux que vous allez visiter. Personnellement j'utilise beaucoup Google earth et Wikipedia pour mes recherches. Je lis aussi des livres comme les guides du routard.

Sur Google earth vous trouverez l'orientation des monuments donc la meilleure heure pour avoir la meilleure lumière et des centaines de photos du lieux de vos futures vacances ... à vous de faire mieux. Sur Wikipedia vous trouverez la liste des lieux à visiter, des liens vers les sites qui parlent des endroits que vous allez visiter avec les musées, les fêtes locales, les spécificités ...

En arrivant sur place

Une chose facile à faire est de regarder les cartes postales quand vous arrivez sur place. Cela va sans aucun doute vous donner des idées.

L'office du tourisme, rien de mieux. Vous y trouverez des passionnés de la région. N'hésitez pas à demander aux personnes du coin, tels que les commerçants, s'il n'y a pas des choses exceptionnelles à voir dans le coin.

Un cours de photo sur ce que vous devez faire

Tout pourrait se résumer en "Ne restez pas banal". Comme je le disais dans les articles sur mes conseils pour améliorer vos photos et mes conseils pour réussir vos photos et que je le répète souvent dans mes cours de photographie, pensez vos photos avant de les prendre et soyez original.

N'hésitez pas à faire voir le monde autrement

Souvent une photo qui sort du lot, cela ne vient pas de la difficulté technique, mais du point de vue adopté, des objectifs utilisés ou même de l'exposition choisie.

Prenons un exemple, un touriste arrive devant un décor, il s'émerveille quelques secondes puis prend son appareil photo et "clic" c'est dans la boite. Et du coup la photo est banale, mal exposée, de travers, ... bref une photo de touriste. 😉

Moi, je trouve qu'en ne montrant qu'une partie du monument, en mettant un objet devant ça change des autres photos déjà vues et si pour cela il faut poser mon appareil photo au sol, pourquoi pas. Et voici ce que ça donne :

 

le Louvre au coucher de soleil

Bon ok, ce n'est pas composé au hasard, mais les règles de compositions sont faciles à apprendre. Sur cette photo la pyramide est centrée, mais essayez aussi de ne pas centrer vos sujets à chaque fois, comme sur la seconde photo de l'article. Ce n'est pas difficile à faire, mais peux de gens y pensent, alors vos photos paraîtront bien meilleures que les autres.

Par contre les photos avec le doigts sur la pyramide sont légions ... et moches 😉

N'hésitez pas à éclairer le monde autrement

La photo qui suit a été prise en milieu d'après midi. Comme vous pouvez le voir, encore une fois, en maîtrisant la lumière, on peut réussir des décors en clair obscur et obtenir une photo originale, unique, plutôt qu'une photo banale avec un ciel sur-exposé ou un monument trop sombre..

 

istanbul en clair obscur

Cette photo demande juste de maîtriser les différents modes de mesure de lumière et quelques règles de composition très simples.

N'hésitez pas à montrer tous les éléments de vos décors

Ne vous limitez pas à réaliser que des photos de monuments. Mélangez les éléments. Placez des personnes dans vos décors. Le plus difficiles est de choisir les bonnes heures pour ne pas avoir un décor noyé de monde.

 

Paris sous la neige

Paris sous la neige

 

N'hésitez pas à vous lever tôt

Quand j'explique à mes élèves que les appareils photo sont plus limités que nos yeux, ils comprennent pourquoi faire des photos en plein soleil ne permet pas d'avoir les photos avec le meilleur éclairage. Les meilleures photos se font dans la demi-heure avant le lever du soleil jusqu'à une heure après et une heure avant le coucher du soleil jusqu'à une demi-heure après. Il y a certaines photos qui ne peuvent être faites que dans un laps de temps de 10 minutes par jour, pas plus.

N'hésitez pas à organiser votre journée, si vous le pouvez, pour choisir les meilleures heures pour vos photos en extérieur. On peut y ajouter quelques artifices, comme modifier la balance des blancs pour avoir un beau coucher de soleil.

Voici le type de lumière que vous pourrez obtenir le matin et le soir sur vos photos.

 

Cours photo sur la lumière

Le mont saint Michel au lever de soleil

cours photo de nuit à Paris

Pour conclure

Voici un premier jet pour vous aider à préparer vos photos de vacances. Je vous prépare d'autres articles pour vous aider à réaliser de belles photos lors de vos prochaines vacances, pour que vos proches soient jaloux de vos vacances. 😉

Pour le moment retenez une chose que je ne cesse de répéter dans tous mes cours photos, Facebook reçoit 200 000 000 de nouvelles photos tous les jours, d'autres réseaux sociaux sont spécialisés dans la photo et en reçoivent tout autant. Si vous voulez que vos photos sortent du lot n'hésitez pas à faire voir le monde autrement. Soyez original. Hors comme je le montre dès la seconde photos prise lors du cours débutant dans les rues de Paris, il est facile de faire de belles photos, même avec des vélibs.

Sans un minimum de maîtrise vous serez limité dans la réalisation de vos photos. La photo c'est avant tout la maîtrise de la lumière, sans cette base vous reviendrez de vos vacances qu'avec des photos de touristes 😉

Réglez votre viseur à votre vue avec le correcteur dioptrique

Posted by Benoit Thibaudeau in Apprendre la Photo | 2 comments

28.01.13

correcteur d'optique canon 5D mark II

 

Bien souvent, au début du cours photo "Début d'une expérience" qui est prévu pour les personnes débutants la photo, la première chose que j'apprends aux personnes détenteurs d'appareils photo reflex et bridges est à régler le viseur de leur appareil photo à leur vue grâce au "correcteur dioptrique" .

Personnellement, je porte des lunettes, mais quand je prends les photos je regarde toujours par-dessus ces dernières. J'ai donc réglé mon viseur à ma vue grâce au "correcteur dioptrique" qui se trouve généralement à droite du viseur. Ceci dit si vous avez un très gros problème de vision, la correction du viseur ne suffira pas. Dans ce cas vous serez obligé de vous procurer un verre de visé qui corrige la vue.

Le correcteur d'optique des appareils photo numériques se trouve en général à droit du viseur. Il se présente sous la forme d'une roulette ou sous la forme d'un "curseur" que l'on peut abaisser ou relever pour ajuster le viseur à notre vue.

Pour régler le viseur à votre vue il y a deux choses à vérifier.

  1. Vérifiez que la ligne d'information en bas de votre viseur ne soit pas floue.
  2. Faites la mise au point automatique sur un sujet et vérifier que celui-ci vous parait correcte dans votre viseur.

Dans le cas contraire réglez la vision de votre viseur avec le correcteur dioptrique.

correcteur d'optique canon 5D mark II

Apprendre la photo noir et blanc

Posted by Benoit Thibaudeau in Apprendre la Photo | 2 comments

08.01.13

Apprendre la photo noir et blanc

 

Même si le cinéma à tendance à tourner le dos au noir et blanc, la photo noir et blanc n'est toujours pas démodée.

Depuis son apparition jusqu'à aujourd'hui et malgré l'apparition de la photo couleur, la photographie noir et blanc a toujours été le symbole de la magnificence et n'a jamais perdu de son orra .

Le succès du studio Harcourt vient appuyer ces propos. Énormément de stars veulent avoir leur photo noir et blanc Harcourt, encore aujourd'hui. Malgré que ce studio fasse le même style de photos depuis les année 1930, leurs photos noir et blanc ne sont toujours pas démodées. Les photos noir et blanc des grands maîtres photographes comme Robert Doisneau, André Kertész, Brassaï, David Seymour, ... rencontrent toujours le même succès.

Qui n'est pas déjà resté en admiration devant des photos en noir et blanc ? Que ce soit un portrait ou un paysage.

  • Mais alors pourquoi, lorsque vous vous essayez à la photo noir et blanc le résultat n'est pas le même ?
  • Pourquoi vos photos paraissent fades ?
  • Que vous manque-t-il pour arriver au même résultat ?

photo noir et blanc

Apprendre à faire des photos en noir et blanc

Portrait en noir et blancDeviens-Photographe ne vous promettra pas à vous apprendre à faire des photos comme Robert Doisneau, surtout si vous êtes débutant en photographie. Nous sommes honnêtes et vous intelligents, comment pourrions nous vous enseigner en 4 heures de cours photo, ce qu'un grand maître de la photographie comme Robert Doisneau a mis 60 ans à peaufiner ? Le style de Robert Doisneau ne se limite pas à sortir prendre des scènes de rue au hasard en noir et blanc. Beaucoup de ses photos sont des mises en scène, le fameux "Le Baiser de l'hôtel de ville" en tête.

En argentique, l'époque des pellicules, pour faire de la photo noir et blanc, nous utilisions des filtres de couleur placés au bout des objectifs. Avec nos appareil photo numérique comme les réflex, les bridges ou les hybrides nous avons d'autres techniques.

De nouveaux outils, comme les formats de photo, JPEG, RAW, mais aussi les histogrammes et bien d'autres outils que vous ne soupçonnez pas avoir sur votre appareil photo, vous permettrons de réaliser de belles photos en noir et blanc, comme vous en avez toujours rêvé. C'est ce que vous propose le cours photo "Apprendre la photo en noir et blanc"

Nous proposons de vous apprendre les techniques de prise de vue spécifiques à la photographie noir et blanc. Comment bien choisir votre sujet, selon sa matière, son exposition à la lumière. Mais aussi comment obtenir de beaux contrastes afin d'obtenir de belles photos noir et blanc et non de simples photos grises en réglant votre appareil photo correctement.

Enfin nous vous apprendrons à penser vos photos en noir et blanc dès la prise de vue en vous apprenant les règles de contrastes de lumière et le contraste des couleurs.

Le cours photo "Apprendre la photo en noir et blanc"

Apprendre la photo noir et blanc

 

Durant le cours photo "Apprendre la photo en noir et blanc" nous vous apprendrons :

 

  • comment réaliser des photos en noir et blanc sans utiliser de logiciels, dès la prise de vue.
  • à prendre des photos en couleur au format JPEG, mais paramétrées pour le noir et blanc afin de la passer facilement avec n'importe quel logiciel en noir et blanc.
  • à prendre des photos en couleur au format RAW et passer les photos en noir et blanc, par logiciel via des cours vidéo disponibles de chez vous, avec une assistance sur le forum de deviens photographe.

 

 

Si cet article vous à plut n'hésitez pas à le partager ! 😉

Comment fonctionne mon appareil photo reflex

Posted by Benoit Thibaudeau in Apprendre la Photo | 0 comments

18.12.12

Aujourd'hui un article sur le fonctionnement de nos appareils photo reflex.

Vous vous êtes peut-être déjà demandé comment fonctionne votre appareil photo. Souvent la connaissance du fonctionnement d'un appareil photo vous permet aussi de mieux en comprendre les limites ou les avantages.

Durant mes cours de photo j'explique aux élèves comment l'appareil fonctionne et souvent cela leur permet d'assimiler plus facilement.

Cours photo en vidéo sur Internet

Les éléments importants de l'appareil photo reflex

Que ce soit des appareils photo réflex numérique ou argentique, le fonctionnement est quasiment le même. A la place de la pellicule on trouve maintenant un capteur, mais le système mécanique est le même.

Voici une coupe d'un appareil photo reflex numérique.

fonctionnement appareil reflex numérique

  • 1- oeilleton
  • 2- Griffe pour le flash et autres accessoires
  • 3- Bague de mise au point manuelle
  • 4- Bague de focale
  • 5- Diaphragme
  • 6- Lentille externe de l'objectif
  • 7- Groupe de lentilles pour la focale
  • 8- Groupe de lentilles pour la mise au point
  • 9- Miroir reflex à 45-degrés
  • 10- Obturateur mécanique (ou double rideaux)
  • 11- Capteur numérique qui remplace la pellicule
  • 12- Bouton de prise de vue
  • 13- Sélecteur de mode d'utilisation (A/Av, S/Tv, P, M, ...)
  • 14- Ecran de contrôle du paramétrage
  • 15- Boutons de paramétrage de certains paramètres

L'oeilleton contient généralement une lentille de correction pour adapter la vision à votre vue. Si comme moi, vous regardez au-dessus de vos lunettes cela peut-être très utile.

Lorsque vous placez votre appareil photo réflex en mode priorité ouverture, vous réglez l'ouverture du diaphragme (5). Cet élément dépend de l'objectif que vous possédez. Il peut varier de f/1 à f/32 généralement. Je vous renvois vers l'article des "conseils pour choisir un objectif" pour connaitre les caractéristiques d'un objectif.

Lorsque vous placez votre appareil photo réflex en mode priorité vitesse, vous réglez la vitesse d'obturation du capteur numérique par l'obturateur mécanique (10).

Que ce passe-t-il quand on prend une photo ?

Voici un schéma explicatif :

Fonctionnement de l'appareil photo numérique lors d'une prise de vue

Quand je règle mon appareil photo

Contrairement aux appareils photo hybrides, bridges et compact qui ne contiennent pas de visée par un système de miroir, ni un obturateur mécanique, avec un appareil photo reflex on ne voit pas directement ce que voit notre capteur et donc la photo finale. Sur les autres appareils photo on regarde soit par l'écran LCD arrière ou par l'oeilleton sur les bridges, mais dans les deux cas c'est un écran qui affiche ce que voit le capteur en temps réel.

Mais l'avantage des appareils photo reflex est qu'ils consomment beaucoup moins de batterie grâce au système de miroir (sauf en mode live view). Ils ont une meilleure optique et ils peuvent avoir une vitesse d'obturation beaucoup plus rapide grâce au système d'obturation mécanique.

Quand vous regardez par l'oeilleton (2) votre vision passe par un penta-prisme optique (3) qui permet de remettre la photo dans le bon sens. En effet les objectifs sont biconvexes, ce qui signifie qu'ils inversent les photos dans le sens vertical comme le montre l'axe en rouge sur le schéma. En gros sans ce prisme (3) vous verriez le ciel en bas et la mer en haut lorsque vous visez avant de prendre votre photo.

Puis votre vision passe par un miroir (4) orienté à 45° qui vous permet de voir au travers des lentilles des votre objectif.

Par contre que vous fermiez le diaphragme votre objectif (5) à f/22 ou que vous l'ouvriez au maximum comme en f/2.8, lorsque vous regardez dans l'oeilleton, avant de prendre votre photo, le diaphragme est ouvert au maximum, il ne se ferme qu'au moment de la prise de vue. Du coup lorsque vous visez vous ne voyez pas la profondeur de champ que vous aurez réellement sur votre photo, sauf si vous avez paramétré l'ouverture de votre objectif au maximum. Seul les Canon possèdent une touche de contrôle de profondeur de champ qui permet de vérifier la profondeur de champ selon le réglage de l'ouverture du diaphragme en fermant le diaphragme avant la prise de vue.

Au moment où vous appuyez à mi-course sur le bouton de prise de vue (1) la mise au point automatique règle la position des lentilles de votre objectif pour que l'image soit nette en faisans le point sur votre sujet.

Cours photo en vidéo sur Internet

Quand je déclenche ma photo

Au moment où vous déclenchez la prise de vue en appuyant à fond sur le bouton de prise de vue (1), le miroir (4) se lève pour que le capteur puisse capter la lumière que laisse passer votre objectif. Du coup pendant le temps de la prise de vue vous ne voyez plus rien dans l'oeilleton (2). C'est flagrant lors des longues poses la nuit ou dans les endroits où la lumière est faible.

Puis, une fois le miroir levé l'obturateur mécanique (6) découvre chaque partie du capteur (7) pendant le temps de pose paramétré. L'obturateur est constitué de deux rideaux qui permettent d'obtenir des vitesses d'obturation qui varient de 1/4000s (1/8000s sur les reflex haut de gamme) à un temps de pose infini en mode "Bulb".

Voici une vidéo du système d'obturateur à rideau du Canon 5D lors d'une prise de vue à 1/200s puis 1/1000s et filmé au ralentit. On y voit le miroir se lever puis le double rideau qui découvre le capteur (la surface verte). En 1/200s le capteur est découvert entièrement, alors qu'à 1/1000s seul 1/5 du capteur n'est visible à la fois. C'est grâce à ce système que les appareils photo reflex proposent des temps de pose beaucoup plus rapide que les autres appareils photo qui ne possèdent pas d'obturateur à rideau.


Voici comment fonctionne l'obturateur (à droite sur la vidéo) et le diaphragme (à gauche sur la vidéo) lors de la prise de vue. On voit bien que le diaphragme ne se ferme qu'au moment de la prise de vue et est ouvert au maximum lors de la visé. (désolé pour la musique 😉 )

Conclusion

Comme vous le voyez les appareils photos reflex ne permettent pas de voir en temps réel le résultat de vos réglages (sauf en live view), car ils passent par un système de miroir. Du coup vous ne voyez pas en temps réel la profondeur de champs et la luminosité de votre photo.

Mais en échange ils sont beaucoup plus flexibles et ils consomment beaucoup moins de batterie. Lors des cours que je dispense, il est très rare qu'un appareil photo de type bridge tienne les 9h. Alors qu'en fin de journée les appareils photo réflex ont consommé 1/4 de leur batterie, les bridges eux n'ont plus de batterie et souvent les élèves n'arrivent pas à prendre les dernières photos.

Le système d'obturation à rideaux que seuls les appareils photo reflex possèdent, permet d'avoir des temps de pose beaucoup plus rapides que les autres familles d'appareils photo.

Bon noël à tous 😉 et si vous avez aimez cet article n'hésitez pas à le partager 😉

Stage photo, par ou commencer ?

Posted by Benoit Thibaudeau in Apprendre la Photo | 0 comments

22.11.12

.
Stage photo pour apprendre à réaliser des portraits
.
Vous possédez un appareil photo, mais vous ne réussissez pas à réaliser de belles photos. Dès qu'il y a un manque de lumière ou un contre-jour vos photos sont trop sombres ou trop clairs.

Quand vous avez une belle lumière sur vos photos de vacances ou les photos de vos proches réalisées lors des soirées ou des anniversaire, c'est la composition qui ne met pas en valeur votre sujet.

Apprendre la photo est une chose qui doit rester ludique et sympathique. La photo, quand on la pratique de façon passionnée peut-être reposante et valorisante.

C'est l'approche que nous souhaitons garder dans chacun de nos stages photo.
.
.

Cours photo en vidéo sur Internet

Commencer par le bon stage photo

Stage photo pour maitriser la lumière en mode manuelPour être certain de suivre le bon stage de photo il faut comprendre une première chose. Apprendre la photo passe par deux grandes étapes.

Stage photo pour apprendre la base technique de la photo

En photo il existe trois éléments à maîtriser absolument avant d'aller plus loin. La photo est en premier La gestion de la lumière. Nos appareils photo proposent plusieurs éléments pour la maîtriser.

  • L'ouverture de l'objectif que vous pouvez apprendre à maitriser pendant le stage photo "Profondeur de champ - Priorité ouverture" .
    Cet élément vous permettra de maitriser de beaux flous pour réussir vos portraits ou à l'inverse vos paysages sans flou.
  • Le temps d'exposition (temps de pose) pour laisser le temps à la lumière de se fixer sur votre capteur. Nous vous proposons le stage photo "Le mouvement et la priorité vitesse"
    Durant ce stage photo vous apprendrez à gérer le temps de pose pour maitriser le mouvement sur vos photos, soit tout figer, soit laisser apparaitre l'effet de mouvement sur vos photos.
  • Enfin cours photo la mesure de lumière et le mode manuel vous apprendra à maitriser les ISO, mais aussi la compensation d'exposition qui vous permettra de réaliser des photos plus claires ou plus sombres que la lumière ambiante.

 

Nous vous proposons de suivre soit trois stages de photo comme indiqué ci-dessus pour voir chaque élément les uns après les autres pour pouvoir mettre en pratique afin d'assimiler les acquis de chaque stage photo par la pratique.

Sinon nous vous proposons de voir les trois éléments avec un stage d'une journée de 9h de cours où vous passerez du mode automatique au mode manuel en suivant le stage photo "Début d'une expérience" .

Stage photo pour maitriser la profondeur de champ

Stage photo thématique

Une fois les trois éléments de bases acquis, il vous est possible de suivre chaque stage photo dans l'ordre que vous souhaitez. Nos stages photo thématiques vous permettront de vous perfectionner dans un thème particulier, que ce soit le portrait, la photo noir et blanc ou plusieurs autres thèmes de votre choix.

Nous vous invitons à retrouver tous nos stages photo [ ICI ]

Après votre stage photo

Une exclusivité Deviens-Photographe, toutes les personnes ayant suivi un stage photo chez nous peuvent poser autant de questions qu'ils le souhaitent sur notre forum afin de pouvoir assimiler entièrement les éléments abordés pendant le stage photo.

Un photographe professionnel répondra à vos questions et vous aidera à maîtriser la technique photo en travaillant avec vous sur les photos prises même après votre stage photo.

Photos prises pendant les exercices de nos stages de photo

[nggallery id=1][nggallery id=3][nggallery id=2][nggallery id=4]

Cet article vous a plu ? Partagez le …

L'hiver est l'époque de la photo noir et blanc

Posted by Benoit Thibaudeau in Apprendre la Photo | 2 comments

19.11.12

[powerpress]

Photo prise lors du cours photo "Apprendre la photo en noir et blanc"

 

L'hiver s'installe ainsi que le froid, la lumière change et deviens plus pâle. Les couleurs se dégradent et il est donc temps de penser en noir et blanc.

La couleur est maître dans le domaine de la vidéo, mais la photo noir et blanc n'est pas démodée et on constate même l'émergence d'une renaissance de la photo noir et blanc.

Nos appareils photo numériques nous permettent de réaliser des photos en monochrome, alors autant profiter de l'hiver pour réaliser de beaux clichés

 

 

 

 

Cours photo en vidéo sur Internet

Mais pourquoi faire des photos en noir et blanc en hivers ?

Cours photo pour apprendre la photo en noir et blancAu printemps et en été, les couleurs verdoyantes de la nature offrent de magnifiques contrastes de couleurs. Les longues soirées d'été nous offrent de magnifiques couchers de soleil aux couleurs chaudes. Les levers de soleil plus bleutés ou au ciel rougeâtre donnent envie de se lever tôt pour en profiter.

Ensuite, arrive l'automne et ses dégradés de couleurs qui se déclinent sur une grande palette de tons, depuis le vers au rouge en passant par le jaune et l'ocre. Les feuilles tout juste tombés au sol, offre des couleurs différentes de l'été, mais tout aussi sympathiques pour la photo.

Mais en hivers, souvent le matin, le brouillard se lève surtout près de grandes étendues de végétaux ou près des rivières. Dans ce cas les paysages sont pâles, les couleurs sont extrêmement fades n'offrant que peu de contrastes.

Le matin, le soleil très pâle, ne permet pas de capter les couleurs de façon optimale et les contrastes à midi sont trop violents pour nos reflex numériques, quand on a la chance d'avoir du soleil. Le ciel est souvent trop pâle et on de distingue plus le bleu de ce dernier sur nos photos couleurs du fait de la trop large plage dynamique dépassant celle de nos appareil photo.

Quand le ciel est couvert et rempli de nuages épais, le ciel gris ne laisse pas passer une belle lumière. La masse nuageuse bloque les basses fréquences lumineuses rouges ce qui fait que la lumière est froide et les couleurs fades.

Enfin, la plus grande majorité des végétaux ont perdu leur feuillage et ne laissent apparaitre que des bois morts sans trop de couleurs.

En gros, la plupart des couleurs ont disparu et le soleil souvent très blanc, rend le peu de couleurs restantes trop pâles pour être capter correctement par les capteurs de nos appareils numériques.

Comment paramétrer l'appareil photo pour le noir et blanc ?

Cours photo pour apprendre le noir et blanc

Il existe plusieurs façons de faire des photos en noir et blanc avec un appareil photo numérique. Prendre les photos directement en noir et blanc, ou encore les prendre en couleur et les passer en noir  et blanc ensuite par un logiciel comme photoshop, lightroom, photofiltre ou bien d'autres logiciels.

Mais il existe plusieurs paramètres inconnus de la majorité des possesseurs d'appareils photo numériques qui permettent d'obtenir un bon résultat pour les  photos en noir et blanc dès la prise de vue. C'est ce que notre stage photo "Apprendre le noir et blanc" vous propose de vous apprendre.

En argentique nous utilisions des filtres de couleurs pour éclaircir ou assombrir certaines couleurs lorsque l'on faisait de la photo en noir et blanc. Il existe des systèmes similaires sur les appareils photo numériques. Nous vous proposons de vous apprendre à vous en servir pour vous apprendre la photo noir et blanc dès la prise de vue, sans avoir besoin de retraiter les photos ensuite par logiciel.

De plus il existe des nouveaux outils tels que l'histogramme, la balance des blancs, la compensation d'exposition parmi d'autres outils pour prendre une belle photo noir et blanc avec nos appareils photo reflex. Durant le stage photo où on vous apprend la photo en noir et blanc, on vous apprend à vous servir de la meilleure façon.

Passer les photos couleurs en noir et blanc avec un logiciel

Apprendre la photo en noir et blanc

Beaucoup de personnes ne sont pas intéressés ou trouvent trop compliqué l'utilisation de logiciels photo pour passer les photos couleurs en noir et blanc. C'est pour cela que nous avons conçu notre cours photo noir et blanc en deux parties. La première est le stage photo de 4h où un photographe professionnel vous apprend à utiliser et paramétrer votre appareil photo pour la photo noir et blanc et obtenir de belles photos.

La seconde partie du cours photo est réalisable de chez vous à votre rythme, grâce à des cours vidéo qui vous apprendront à utiliser certains logiciels pour passer vos photos en noir et blanc.

Les autres possibilités pour la photo noir et blanc

Cours photo vidéo pour apprendre le noir et blanc avec photoshop

Parfois les conditions de lumières ne permettent pas d'obtenir un beau noir et blanc. L'ajout d'une dominante de couleur par une bichromie ou un traitement particulier comme pour simuler un traitement croisé permet d'améliorer le rendu. Mais pour cela il faut d'abord passer vos photos en noir et blanc. C'est ce que nos cours photo vidéo du stage "Apprendre le noir et blanc" vous permet de réaliser. Nous vous expliquons ce qu'est le traitement croisé, la bichromie et comment le réaliser avec un logiciel de retouche photo.

La plus part des appareils photo numériques proposent en natif des traitements de bichromie avec des dominantes de différentes couleurs. Certains appareils proposent même des traitements croisés dès la prise de vue. Pour cela il vous faut connaître le paramétrage de votre appareil photo et les meilleures conditions d'utilisation de ces derniers.

En conclusion

L'avantage de l'avènement du numérique est que l'on peut passer de la photo couleur à la photo noir et blanc très facilement. En argentique une fois la pellicule noir et blanc chargée, il fallait la finir avant de revenir à la couleur.

Ensuite les appareils photo numériques possèdent plusieurs outils qui vous permettront d'améliorer la qualité de nos clichés noir et blanc. De plus l'autre grand avantage du numérique est que l'on peut prendre des photos en couleurs et les passer en noir et blanc par le biais d'un logiciel, mais pour les personnes dont la retouche photo n'est pas le fort, il est possible de réaliser de belles photos noirs et blancs dès la prise de vue en paramétrant correctement votre appareil photo numérique et en utilisant au mieux les nouveaux outils du numérique.

Enfin, par logiciel ou en paramétrant votre appareil photo de la bonne façon, s'il le propose, vous pouvez réaliser des photos en bichromie pour les photos trop pales et dont les contrastes insuffisants ne permettent pas de faire un beau noir et blanc.

C'est ce que nous vous proposons de voir durant le cours photo "Apprendre le noir et blanc"

Mais comme toujours, souvenez vous que le principal en photo est de se faire plaisir.

Cet article vous a plu ? Partagez le ...